Le Chèque France Num pour le commerce de détail

Le Chèque France Num pour le commerce de détail

C’est quoi le chèque France Num ?

Il s’agit d’un chèque forfaitaire de 500 euros pour couvrir tout ou partie des dépenses pour la numérisation supportées par certaines entreprises de moins de onze salariés qui ont fermé administrativement pendant le confinement de novembre 2020 ou qui sont des hôtels.

Quelles sont les dépenses éligibles ?

L’agence de service et des paiements précise sur son site les dépenses qui entrent dans le cadre de cette aide numérique :

Site e-commerce ou promotionnel.
Contenus en ligne.
Service de paiement en ligne.
Abonnement à une place de marché.
Visibilité internet.
Solution de réservation, prise de rendez-vous.
Logiciel de gestion des stocks, des commandes, des livraisons.
Logiciel de caisse.
Hébergement, stockage de données, gestion du nom de domaine, outils de cybersécurité.
Gestion des clients.
Outil de gestion en masse d’emailing et de newsletters.

Qui peut en bénéficier ?

Certains commerçants ou artisans qui ont subi une interdiction d’accueil du public lors du confinement de novembre 2020 et certains hôtels (et hébergements similaires), avec un chiffre d’affaires annuel inférieur à 2 millions d’euros HT et moins de 11 salariés, pourront en bénéficier, dans la limite des crédits disponibles.

Pour en savoir plus sur les entreprises éligibles :
Décret n° 2021-69 du 27 janvier 2021 relatif à l’aide exceptionnelle à la numérisation pour certaines entreprises employant moins de onze salariés qui n’ont pas pu accueillir le public en raison de l’urgence sanitaire, lors du deuxième confinement en novembre 2020.

Une excellente occasion pour les commerçants indépendants pour faire le juste pas nécessaire vers uhe digitalisation plus précise de leur établissement.
Une excellente occasion de découvrir notre solution dédiée : i-cust.com

ici + d’infos sur le chèque France Num

N”hésitez pas à prendre un rendez-vous téléphonique par exemple pour en parler. Nous sommes à votre disposition.

L’agence WPM présente au SEO CAMP de Bayonne Pays Basque

L’agence WPM présente au SEO CAMP de Bayonne Pays Basque

L’agence WPM présente au SEO CAMP de Bayonne Pays Basque

L’association SEO Camp regroupe la communauté du référencement francophone depuis 2008. Les passionnés de SEO organisent  fréquemment des événements et des rencontres en France et à l’étranger pour échanger autour du référencement naturel. Et avec cette rentrée de septembre, le Pays Basque reçoit un panel des plus complet pour nous informer, nous former et surtout échanger sur ce domaine que toute entreprise se doit de connaitre, au moins en substance.

Quoi de pire pour une entreprise que de laisser une “agence de com” s’occuper de tout et surtout de la partie référencement de son site internet sans en comprendre les fondamentaux et donc d’être à même d’orienter correctement le travail rédactionnel nécessaire à un bon référencement. C’est un milieu en perpétuel mouvement. Ce qui est vrai aujourd’hui sera sans doute remis en cause demain. Même si les fondamentaux perdurent, de nombreuses “améliorations” dans l’algorithme de Google rebattent les cartes au quotidien.

Une agence, soucieuse de ses clients, se doit d’être informée et formée à toutes ces tribulations… L’agence web-print-marketing.com (prononcez agence WPM) participe à toutes ces manifestations aux Pays Basque ou à Paris afin de garantir son engagement qualité auprès de ses clients. Cela représente de nombreuses heures de formation par an, mais ce n’est que de cette manière que l’on peut, objectivement, s’améliorer… Rencontrer des experts inabordables autrement, confronter les idées, les méthodes et trouver les astuces qui favorisent le meilleur référencement naturel (ou pas) possible pour les site web dont nous avons la charge. Être capable de vulgariser les bonnes pratiques dans un langage abordable par tous est aussi le fruit de toutes ces rencontres.

Donc, et bien entendu, nous serons présents au SEO CAMP PAYS BASQUE de cette rentrée 2019. C’est le 06 septembre à la CCI Bayonne et, vu le programme, ça va être … animé. On vous tiendra au courant.

Plus d’infos sur cette journée : https://paysbasque.seo-campus.org/intervenants/conferenciers/

Le bon moyen pour ne rien raté de cet évènement,  c’est encore de s’inscrire à notre newsletter (sur le coté de cet article-> )

Embellie salvatrice pour le commerce spécialisé

Embellie salvatrice pour le commerce spécialisé

Les infos qui “rassurent”

Avec + 6,1%* (par rapport à novembre 2015), le mois de novembre s’achève sur des performances particulièrement positives, d’autant qu’aucun effet calendaire n’est à constater.
Ces résultats doivent cependant être nuancés. Le mois de novembre 2015 avait été marqué par les attentats parisiens entraînant une baisse de fréquentation généralisée à Paris mais également dans les centres-villes de province.
Ce rattrapage bénéficie à tous les types d’implantation avec une prime au centre-ville qui enregistre une progression de 6,7 % contre 5,7 % en périphérie.

L’ensemble du secteur textile, à la peine depuis le début d’année, affiche une progression à 2 chiffres. L’équipement de la maison poursuit ses belles performances.
Les autres secteurs comme la restauration et l’hygiène-santé-beauté profitent de cette embellie mais avec des progressions plus modérées.
Sur les 11 mois, les performances du commerce spécialisé se stabilisent avec des résultats comparables à ceux de 2015.
Serait-ce le retour à une croissance dans le secteur du commerce ? Cela est-il identique dans le commerce de détail indépendant?
Il faut sans doute avoir à l’esprit que les soldes d’hiver de cette année seront probablement en deçà des attentes car le calendrier “exceptionnel” est loin d’être habituel. La flambée des opérations commerciales pour compenser ces dates tardives auront probablement un effet pervers. Mais ne soyons pas défaitistes et attendons les chiffres à venir….

Pour l’heure, abonnez vous à notre newsletter et soyez toujours informés des tendances dans le commerce de détail.

 

Source : PROCOS |Panel mensuel de Procos à périmètre comparable (50 enseignes interrogées sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations)

les outils de la fidélisation pour le commerce

les outils de la fidélisation pour le commerce

La fidélisation clients est l’un des leviers essentiels de la rentabilité d’un commerce.

Voyons ensemble quelques chiffres :

20% des clients assurent 80% du chiffre d’affaires (Loi de Pareto).
1 client satisfait en parle à 3 personnes.
Recruter des clients “coûte” jusqu’à plus de 5 fois plus cher que de les fidéliser

En revanche…

1 client mécontent le fait savoir à au moins 10 autres.
1 client extrêmement mécontent est capable de le faire savoir à 20 autres
En moyenne et malgré tous les efforts réalisés, un commerce perd environ 15 % de ses clients par an (noter que la population déménage (environ 14% au niveau national)

La fidélisation clients est le résultat de différents moyens mis en œuvre et le hasard n’a pas sa place dans cette approche.
Mais d’abord, les fondamentaux:
– mettre en place un programme de fidélisation ne sert à rien si vos produits ne sont pas à la hauteur des attentes du marché. La qualité intrinsèque de vos articles ou services est un élément déterminant,
– chaque personne de votre entreprise est un rouage de votre stratégie de fidélisation. De la force de vente en passant par le SAV ou l’accueil client, toute l’entreprise doit être au service de votre politique générale et de votre stratégie d’entreprise,

Maintenant que ces quelques éléments sont posés, regardons de plus près les outils de fidélisation à votre disposition :

Les outils de fidélisation à votre disposition :

Carte de fidélité et son programme :

La récompense que vous proposerez à vos clients doit être à la fois accessible, motivante bien entendu mais surtout claire pour le client. Les programmes alambiqués non plus droit de cité. Faire preuve de trop d’originalité n’est pas la meilleure idée. Par contre, écouter ses clients et comprendre leurs motivations sera source de traitement adapté.
N’hésitez jamais à proposer votre carte de fidélité lors du passage en caisse. Remplir les informations correspondantes à votre client ne prend que peu de temps et vous fait gagner.
Rendez cette prise d’informations la plus confortable possible et surtout ne demandez pas à votre client de remplir lui-meme les informations sur le bulletin d’adhésion. Faites le vous même. D’abord, vous serez toujours capable de vous relire et ensuite, pourquoi donner du travail au client. Il a déjà bien travailler…il vient de consommer dans votre boutique.

Le fichier clients :

C’est le nerf de la guerre. L’acte fondateur…C’est grâce à votre fichier clients que vous allez pouvoir faire de la communication ciblée (segmentée). Il faut impérativement que vous mettiez en place cet outil incontournable. Relever les coordonnées complètes de vos clients (postales et digitales) vous permet simplement de les joindre à coup sûr.

Un fichier client doit contenir à minima :
– civilité, nom et prénom dans des champs disctincts- adresse postale complète (adresse 1 et adresse 2), code postal et ville (attention toujours la même orthographe pour le nom des villes… c’est plus facile pour faire des groupes par exemple)
– adresse email et n° de mobile
– date de naissance si possible ou au moins le mois (ça peut être utile)

Au delà, toute information est intéressante mais il vous faut un outil dédié pour gérer tout cela.

On rajoutera les achats réalisés (montant, date, objet si possible).

Riche de ces informations, tout devient possible en terme de segmentation de clientèle et donc de communication ciblée et efficace.

Mailing courrier :

Outil de fidélisation, c’est l’arme absolue du marketing direct de votre point de vente. Un courrier personnalisé pour annoncer un évènement commercial reste l’outil avec les meilleurs taux de retour et donc avec la meilleure génération de trafic en magasin. Assortie de son enveloppe à vos couleurs, porteuse d’un message accrocheur, votre mailing peut vous assurer près de 20% de retour (clients qui viennent consommer). C’est l’idéal dans la majorité des cas. Retrouvez les étapes de réalisation d’un mailing courrier ici

SMS :

L’outil le plus plébiscité depuis quelques temps maintenant. Le SMS mailing (SMS en masse) permet aux commerçants qui possèdent un fichier clients de communiquer simplement auprès d’eux. Plusieurs avantages lui donnent cette importance.
Le prix : au alentours de 10 cts d’euros, votre budget est maitrisé,
Découvrez notre offre de sms mailing ici

SMS vocaux :

DEMARQUEZ-VOUS. Le SMS vocal (avec votre voix (pas celle d’un robot)) est redoutable d’efficacité. Assez peu utilisé aujourd’hui encore, il vous permet de communiquer de manière différente et différenciente. Votre client reçoit directement sur son répondeur et sans le déranger (pas de sonnerie) votre message de maximum 30 secondes. Largement le temps d’expliquer et de promouvoir votre actualité commerciale.
Retrouvez quelques exemples des possibilités offertes par cet outil très performant en cliquant le lien

Site internet :

Avoir un site internet, pour le commerce de détail, même si vous ne vendez pas en ligne (nous reviendrons sur ce sujet), est un élément important de votre communication auprès de vos clients et entre donc dans la sphère d’influence de votre activité commerciale.
Plus vous aurez de points de contacts avec vos clients, plus vous aurez une chance qu’ils pensent à vous pour leur prochain achat.
Votre site doit donc être clair à lire, fournir votre activité commerciales le plus souvent possible en page d’accueil par exemple, bien faire passer le message de votre promesse commerciale, rappeler les avantages que vous proposez, insister peut etre sur tous les avanatages de votre programme de fidélisation, favoriser le lien avec votre page facebook… bref, les possibilités sont nombreuses et vous devez donc les hiérarchiser… mettre en place une véritable stratégie éditoriale…
Nous sommes à votre disposition pour évoquer avec vous la création (ou la refonte) de votre site internet.
Dernier point : votre site doit être adapté à tous les types de supports (responsive)…. pensez-y

Newsletter :

Envoyer régulièrement à vos clients des informations qui concernent soit vos produits (argumentaire spécifique, nouveauté, innovation…) ou votre actualité commerciale est actuellement un passage obligé. Les grands groupes ne cessent de le faire… il doit bien y avoir une raison à cela… c’est très simple, ça marche …et c’est rentable

Disposer de l’adresse email de vos clients est très important. De nombreuses méthodes existent pour les récupérer existent et cela fera l’objet d’un article.
A partir de là, vous devez mettre en place un planning de diffusion…histoire de ne rien oublier… c’est un peu votre plan média…il reste ouvert à toute actualité qui peut abonder dans le sens de votre relation client. Vous maitrisez votre planning d’animation interne mais pas forcément le lancement des produits de  vos fournisseurs… Votre plan de communication évoluera donc…
J’entend trop souvent des clients (pro) qui me disent…qu’ils n’ont rien à dire, qu’il va être compliqué de gérer cela… que nenni…et puis si vous ne savez pas faire, il existe aujourd’hui beaucoup de prestataires opérationnels capables de vous aider dans cette nouvelle forme de communication.
Bien évidemment, l’Agence WPM propose une solution en Full Service mais nous ne sommes pas les seuls…faites le tour de vos prestataires habituels mais vérifiez quelques impératifs … prise en charge du fichier, réalisation responsive, qualité de la plateforme de diffusion, conception graphique et textuelle, approche marketing 360, restitution statistique, gestion des retours… la liste est longue mais ce n’est pas compliqué finalement… le bon sens commercial en action… ou contactez nous.

L’accueil client, facebook, google+ et beaucoup d’autres outils dans un prochain article.
Pensez à vous inscrire à notre newsletter
[et_bloom_inline optin_id=optin_1]

Le moral des e-commerçants 2016

Le moral des e-commerçants 2016

La Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) publie les résultats de son étude annuelle sur le moral des e-commerçants. Cette étude, dévoilée à l’occasion du salon E-Commerce One to One, a été réalisée en partenariat avec le magazine LSA et s’appuie sur une enquête menée auprès des dirigeants des principaux sites de e-commerce français, pour la 5ème année consécutive. En voici les principaux enseignements.

Malgré le contexte économique incertain, les dirigeants de sites e-commerce restent très majoritairement confiants. D’une manière générale, les trois quarts des entreprises prévoient une augmentation de leur chiffre d’affaires en 2016. Elle s’accompagnera également d’une croissance de leur performance financière. Au total, elles ne sont que 7% à envisager une baisse de leurs ventes au cours de l’année.Ce climat de confiance se répercute de manière positive sur l’emploi.

Parmi les priorités d’investissement les plus souvent citées par les e-commerçants figurent le marketing et la publicité, suivis de peu par la relation client et l’informatique. En matière de marketing, l’accent devrait être mis sur le référencement naturel, l’e-mailing et le référencement payant. A noter, la percée cette année du « brand content » cité par la moitié des entreprises. Concernant le développement des canaux, les e-commerçants entendent se concentrer en priorité sur leur site, le m-commerce et les réseaux sociaux et ce, quelle que soit leur taille.

Les e-commerçants proposent de plus en plus de modes de livraison. Si la livraison standard à domicile reste le moyen le plus couramment proposé, la livraison en points relais est très répandue. Parallèlement, la livraison gratuite tend à se développer. Les offres de livraison devraient continuer à évoluer en 2016. Parmi les orientations envisagées figurent notamment la mise en place d’une offre d’abonnement annuel, de type « Amazon Premium ». Si seuls 10% des sites interrogés le proposent déjà, ils sont nombreux à prévoir de le faire dans un avenir proche. Les deux autres modes de livraison qui devraient progresser cette année sont, d’une part, la livraison express et, d’autre part, la livraison sur rendez-vous. Enfin, si le colis-voiturage est encore très peu développé, les sites de e-commerce envisagent clairement d’y recourir.

Les chiffres clés de l’étude :

  • 85% des e-commerçants français optimistes dans l’avenir de leur entreprise.
  • 77% prévoient une augmentation de leur chiffre d’affaires en 2016.
  • 62% estiment qu’elle s’accompagnera également d’une croissance de leur performance financière.
  • 52% des entreprises prévoient une augmentation de leurs effectifs au cours de l’année (75% parmi celles qui ont embauché en 2015). Seuls 11% des sites anticipent une baisse de leurs effectifs cette année.
  • parmi les priorités d’investissement, le marketing et la publicité arrivent en tête (66%), suivis de peu par la relation client (60%) et l’informatique (60%). 
  • en matière de marketing, l’accent devrait être mis sur le référencement naturel (74%), l’e-mailing (55%) et le référencement payant (54%). A noter, la percée cette année du « brand content » cité par la moitié des entreprises.
  • les e-commerçants entendent se concentrer en priorité sur leur site (80%), le m-commerce (59%) et les réseaux sociaux (41%) et ce, quelle que soit leur taille. 
  • 65% des dirigeants interrogés anticipent des levées de fonds importantes cette année, contre 48% l’an dernier.
  • 57% prévoient de nouvelles introductions en bourse.
  • 69% à permettre la livraison en points relais.
  • 59% des sites proposent déjà la livraison gratuite dans certains cas (hors retrait en magasin).
  • 40% prévoient la mise en place d’une offre d’abonnement annuel, de type « Amazon Premium ».
  • 29% prévoit de proposer la livraison sur rendez-vous (32% le font déjà).
  • 15% des sites e-commerce envisagent de recourir au colis-voiturage.
  • 60% des entreprises déclarent avoir une activité à l’étranger.
  • la majorité des sites qui exportent, sont présents dans plus de 5 pays. 
  • la Belgique (86%), l’Espagne (69%) et l’Italie (64%) arrivent en tête des marchés les plus prisés par les sites français, suivis de l’Allemagne (57%) et du Royaume-Uni (53%).
  • plus de 90 % des sites présents à l’international anticipent une augmentation de leur chiffre d’affaires sur les deux prochaines années et 69% estiment qu’il devrait s’agir d’une forte augmentation. 

 

A noter :
Cette enquête a été réalisée par la Fevad, en partenariat avec LSA, du 23 février au 16 mars 2016 auprès d’un panel de 96 dirigeants de sites e-commerce (PDG/DG/Directeurs e-commerce) dont la répartition est la suivante : Moins de 1 million d’euros : 11% ; 1 à 10 millions d’euros : 31% ; 10 à 100 millions d’euros : 31% ; 100 à 500 millions d’euros : 15% ; Plus de 500 millions d’euros : 11%.

 

Source : fevad.com