Yves Rocher expérimente la géo-localisation par iBeacon en Pologne cette semaine

[vc_row][vc_column][vc_single_image image=”2422″ alignment=”center” border_color=”grey” img_link_target=”_self” img_size=”large”][vc_column_text]

Yves Rocher débute cette semaine le test d’un service de géo-localisation de ses clientes par iBeacon dans dix boutiques en Pologne. Le pays sert en quelque sorte  de laboratoire pour le reste des implantations du groupe car les processus de mise en oeuvre y sont rapides.

Les clientes fidèles

Le service de géo-localisation cible les clientes les plus fidèles à qui il faudra notamment apprendre à activer le Bluetooth sur leur smarphone. C’est ce qu’annonce Patrycja Mothon, directrice e-commerce et digital pour cette région chez Yves Rocher. Elle a pris la parole à l’occasion d’une table ronde, le 24 septembre à l’occasion du salon e-commerce qui se tient à la Porte de Versailles.

Cette expérimentation vient à la suite de la réussite d’un déploiement du géo-fencing sur l’ensemble des boutiques d’Yves Rocher dans le pays, soit 113 magasins. « 6,9% des personnes qui ont reçu un coupon promotionnel en mode push sur leur mobile, l’ont utilisé en magasin, » se réjouit la responsable du digital.

6 € de plus sur le panier moyen

Le panier moyen a été augmenté de 6 €. Ce sont les boutiques qui ont rencontré le plus de succès avec l’opération de géo-fencing qui ont été retenues pour le test de la géo-localisation des clientes par iBeacon. L’application mobile de Yves Rocher a été téléchargé 11 000 fois.

Le géo-fencing consiste à transmettre des informations et des promotions à des clients qui sont situés à l’intérieur d’une zone donnée. La géo-localisation du prospect à l’intérieur de cette zone se détermine soit à partir des informations remontées par l’opérateur mobile, soit via Wifi soit via le module GPS du mobile.

Cette expérimentation donne un avant-goût du futur du commerce de détail. Même si aujourd’hui, ce sont les groupes très organisés qui donnent le “la”, il est à parier que d’autres suivront très rapidement le mouvement et que très prochainement des solutions apparaitront pour le commerce indépendant. Chez WPM, on y travaille déjà (si, si) et nous vous tiendrons informés dès que les premiers tests auront lieu. Un accord est déjà en cours avec un de nos clients historiques : Brooklyn à Pau. Affaire à suivre…

Vous souhaitez en savoir plus, laissez nous un message ici. et pensez à liker notre page Facebook pour suivre notre actualité.

Source : http://www.larevuedudigital.com/[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Inscrivez vous à notre Newsletter

Recevez régulièrement des infos au sujet des outils pour le marketing du commerce de détail

You have Successfully Subscribed!

Share This